Kemi Seba sur l’insurrection au Burkina Faso

Insurrection au Burkina Faso

Insurrection au Burkina Faso

« Kemi Seba: »Des larmes de joie m’envahissent en voyant l’insurrection au Burkina. Mais les jours prochains nous diront si c’est une révolte où une révolution. »

Voir Compaoré (le PAPE DES TRAÎTRES de l’Afrique) déguerpir comme un vulgaire MARGOULIN est un délice plus grand que le plus grand des festins.

Mais le défi est de faire en sorte, après avoir chassé ce SIDA politique, de ne pas installer à sa place, (sous l’influence de l’élite mondialiste qui a ce don de récupérer nos contestations légitimes), quelqu’un de pire, voir d’équivalent.

L’émotion voudrait que l’on se contente du déguerpissement du criminel BLAISE, la raison voudrait que l’on construise sérieusement le lendemain. S’opposer nous réjouit, mais proposer nous construit…
Le printemps arabe (née d’une révolte légitime) s’est transformé en Hiver, tant notre douleur a rapidement été détournée par les agents de notre politique enfer (ceux là même qui se présentent comme nos amis philanthropes, alors qu’ils sont nos pires ennemis). Puisse la nuit de l’Afrique se coucher définitivement, et laisser le soleil ÉTABLIR SON LIT…

Texte par Kemi Seba

Advertisements